Aires Marines
RECHERCHER

Contribution à la mise en place d’un dispositif de gestion concertée de l’Aire Marine Protégée de Saint-Louis du Sénégal

Ndiaye, Serigne Abdou Aziz Sy (2007). Contribution à la mise en place d’un dispositif de gestion concertée de l’Aire Marine Protégée de Saint-Louis du Sénégal. Mémoire. France, Montpellier SupAgro, Institut des régions chaudes, 172 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ: A Saint-Louis, l’homme a exploité la mer et transformé le littoral entraînant l’appauvrissement généralisé de l’écosystème fluviomaritime suite à la modification et la destruction des habitats. Certaines espèces sont tellement vulnérables aux effets de l’action anthropique (pêche, barrage de Diama, nouvelle embouchure (brèche)…) qu’elles ont disparu de la majeure partie de leur aire de répartition. Pour plusieurs autres espèces, l’extinction semble imminente et l’Aire Marine Protégée est considérée comme le meilleur moyen de garantir leur survie. C’est dans ce contexte qu’a été créée l’AMP de Saint- Louis. Toutefois, lorsque des populations comme celle de Guet-Ndar vivant essentiellement de l’exploitation des ressources halieutiques sont privées d'opportunités de pêcher, elles peuvent être exposées au chômage et à la paupérisation. Les autorités publiques souhaitent donc éviter les coûts sociaux et économiques qui en résulteraient pour certaines catégories de pêcheurs (surtout les poseurs de filets dormants qui seront les plus affectés, le site de protection prévu constituant leur principal lieu de pêche). En effet pour qu’un tel projet soit viable il faut que les acteurs concernés et surtout les usagers y adhérent. Il est important que le plan de gestion soit élaboré de manière concertée en tenant compte de l’avis des différentes parties prenantes dans la définition des règles de gestion du périmètre AMP et des zones périphériques. Ce travail a permis de caractériser les différents acteurs impliqués dans la mise en place et la gestion de l’AMP, de mettre en évidence leurs points de vue (particulièrement ceux des pêcheurs de Guet Ndar), et de les croiser pour élaborer des pistes de réflexion sur des mesures et des modalités de gestion concertée de cette aire protégée. L’État (la Direction des parcs nationaux et la Direction des pêches maritimes), les artisans pêcheurs de Guet-Ndar et le WWF sont les principaux acteurs de l’AMP. L’étude montre que les pêcheurs n’ont pas forcément été bien représentés dans le processus de mise en place de l’AMP et qu’il est nécessaire de mieux les associer par la suite aux décisions de gestion. D’autres acteurs ont aussi un rôle important à jouer dans la réussite du plan de gestion s’ils sont représentés dans le comité de gestion à savoir les gestionnaires du barrage de Diama et de la brèche ou associés au processus, notamment les armateurs industriels et les professionnels du tourisme. -- ABSTRACT: In Saint-Louis, people transformed the sea involving the generalized impoverishment of the river and sea attributive ecosystem as well as the modification and the destruction of the habitats. Some species are so vulnerable to the effects of the anthropic action (fishing, Diama dam, new mouth (breach) of the Sénégal.river.) that they disappeared from the major part of their area of distribution. For several other species, the extinction seems to be imminent and the marine protected area is considered to be the best way to improve the conditions of their survival. It is in this context that Saint-Louis MPA has been created However, when the populations, like inhabitants of Guet-Ndar, living basically from fishing resources are deprived of opportunities of fishing, they could be threatened to unemployment and impoverishment. So the public authorities wish to avoid such social and economic consequences which would result from the reduction of fishing capacities (especially layers of set nets which will be most negatively affected by the protection of the site, principal area of fishing) and then lead to some prejudicial opposition to possible new regulations. Indeed, for such a project to be viable, it is necessary that all the stakeholders, and in particular the fishermen will agree. Therefore, it becomes important, even mandatory, to elaborate the plan of management in a participative way taking in account the diversity of stakeholders to settle the rules of management of the perimeter set up in AMP and of its associated surroundings. This report wants to contribute to the development of the plan of management of the MPA of Saint-Louis. As a result, the identification of most the stakeholders who should be involved in the process allows to highlight the different points of view, particularly those of the fishermen of Guet-Ndar. From this it will be possible to propose some ways and tools for a concerted management. State (Direction of national parks and Direction of maritime fishing), the fishermen craftsmen of Guet-Ndar, and WWF is the principal actors of the AMP. However of other actors could to play an important part in the success of the plan of management if they were associated to the processes or were represented in the board of management, in particular the managers of the Diama dam and the breach, the industrial ship-owners, and the professionals of tourism.

Type de document: Thèse ou Mémoire (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Taraud, Joël
Informations complémentaires: Institut des régions chaudes - Montpellier SupAgro (France)
Mots-clés libres: Aire Marine Protegee Ecosysteme Fluviomaritime Saint-Louis Guet-Ndar Senegal Gestion Concerte Implantation Exploitation Peche
Organismes: Universités et centres de recherche > France
Déposé par: Aires Marines
Date de dépôt: 11 déc. 2015 18:24
Dernière modification: 21 déc. 2015 15:48
URI: http://aires-marines.uqar.ca/id/eprint/80

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt